GDS de l'Isère GDS des Savoies GDS des Savoies GDS de la Loire GDS de la Drôme GDS de l'Ain GDS de l'Ardèche GDS du Rhône

Veau

Publié le 06/06/2003

Prévenir la diarrhée des veaux

Diarrhées des veaux : prévenir avant la campagne de vêlage

  Evaluer la mortalité des nouveau-nés dans son élevage permet se donner des repères. Mais la prévention passe aussi par le décapage et la désinfection de la nursery. La période estivale est l'occasion de mieux organiser les bâtiments d'élevage.


 Se donner des repères

En Isère, sur 60 000 veaux nés chaque année, 5 000 en moyenne meurent dans leur premier mois de vie. Sur ces 5000, 2000 meurent au vêlage, le reste étant victime de maladies néonatales, dont la diarrhée constitue l'essentiel. Une situation qui ne s'améliore pas, selon le GDS de l'Isère, qui recommande de procéder à des analyses au-delà d'un certain seuil de mortalité. " Donnez-vous des repères en cours d'année. Si la mortalité des veaux dépasse 10 %, il faut faire des analyses pour en déterminer la cause et mettre en place une prévention adaptée ", explique Michel Duprès, directeur adjoint et vétérinaire au GDS de l'Isère. Ainsi, contre les cryptosporidies par exemple, une désinfection à la vapeur sous pression de la nursery est indispensable avant l'application d'un désinfectant spécifique. Contre les Colibacilles ou les coronavirus, il faudra veiller à une bonne prise du colostrum.



Pour prévenir les diarrhées, il faut éviter de mélanger des veaux d'âges différents dans le même lot

Période de pâturage : un temps pour décaper et désinfecter l'étable

D'une manière générale, l'apparition des bactéries peut être limitée par le décapage suivi de la désinfection des bâtiments d'élevage pendant la période de pâturage.
Une période qui peut également être mise à profit pour adapter les bâtiments, avec l'aménagement de cases à veaux par exemple. Des veaux d'âges différents ne doivent pas être mélangés, les microbes apparaissant à différents stades de vie du veau. Le colibacille peut entraîner des diarrhées dès le premier jour. Les coronavirus entraînent des diarrhées à partir du quatrième ou cinquième jour tandis que les cryptosporidies interviennent beaucoup plus tardivement. " Le principe est d'éviter que les microbes des veaux les plus âgés ne contaminent les plus jeunes. Un veau d'une semaine aura des difficultés à résister aux microbes comme le ferait un veau de deux mois. De germes bien tolérés par des veaux âgés peuvent entraîner une maladie chez le nouveau-né ", explique Michel Duprès.
D'autres facteurs interviennent dans la prévention de la diarrhée des veaux, comme la prise de colostrum et l'hygiène au cours du vêlage, qui interviendront pendant la période de mise bas.


La prochaine journée sanitaire du GDS portera sur les diarrhées des veaux.
Lire également : la  désinfection

C. P.