GDS de l'Isère GDS des Savoies GDS des Savoies GDS de la Loire GDS de la Drôme GDS de l'Ain GDS de l'Ardèche GDS du Rhône

Autres

Publié le 19/01/2009

La Monieziose ou ténia ou téniasis des ruminants


Pour les herbivores, les ténias sont des parasites fréquents. Leur importance sanitaire et économique est en revanche très discutée : retentissement sur l'état général, retards de croissance,... Les études comparatives entre animaux protégés et animaux infestés ne sont pas toujours très concluantes. De plus les animaux traités se réinfestent très rapidement après le traitement.

Il s'agit d'une infestation de l'intestin grêle chez les ruminants. Les vers responsables sont de la famille des cestodes.

Aspect


Il y a deux espèces: Moniezia benedeni (surtout chez les bovins) et Moniezia expansa surtout chez les petits ruminants. Ce sont de grands vers blancs qui au stade adulte dans l'intestin de l'animal mesurent de 3 à 5 mètres. Ils sont dépourvus de crochets. Chez les chevaux, ce sont surtout Anoplocephala perfoliata (4 à 8 cm de long), Anoplocephala magna (jusqu'à 1 m de long) et Paranoplocephala (1 à 5 cm de long) que l'on rencontre.
 tête de Moniezia expensa

L’œuf est triangulaire (M. expansa) ou quadrangulaire (M. benedeni) et contient un appareil piriforme bien développé. Il mesure 55 à 75 microns.

Cycle

Le cycle de développement fait intervenir les oribatidés. Ce sont de petits acariens des prairies dans lesquels se développent les larves cysticercoïdes. La survie des larves de cysticercoïdes dans les oribatides peut atteindre 2 ans. Les prairies humides (mousses) sont particulièrement favorables aux acariens. A l'inverse, ces acariens sont détruits en quelques semaines par la dessiccation.

La période prépatente (délai entre l'ingestion des larves et l'expulsion des premiers œufs) est de 6 à 16 semaines (moyenne 2 mois).

Symptômes

Elle survient principalement durant le printemps et l'été. L'action pathogène se manifeste principalement chez les jeunes. Les monieziose est bien décrite chez les agneaux. Par ordre de fréquence décroissance, on peut observer les symptômes suivants :
  • diarrhée, amaigrissement, anémie,
  • perte de laine
  • symptômes nerveux

Chez les ruminants adultes ces symptômes sont également rapportés avec des troubles de la rumination.

Mode d'action

L'infestation se fait uniquement par ingestion des hôtes intermédiaires. Les ténias agissent de 3 manières dans l'intestin :
  • Action spoliatrice: carence en vit B12, méthionine, calcium.
  • Action mécanique: obstruction du tube digestif.
  • Action irritante: inflammation de la muqueuse digestive.

Les bovins, ovins ou caprins infestés ne développent pas d'immunité contre les ténias.

Méthode de lutte
 
Face à une infestation, les antiparasitaires de la famille des benzimidazoles sont efficaces : molécule exemple de produit dosage Cestodicide spécifique Niclosamide Yomesan (hors AMM) 50 mg/kg Anthelminthiques polyvalents Albendazole Valbazen 20 mg/kg Oxfendazole Synanthic 5 mg/kg Fenbendazole Panacur 5 mg/kg Mebendazole Ovitelmin 5 mg/kg Netobimin Hapadex 20 mg/kg Praziquantel Droncit (hors AMM) 2,5 mg/kg Anciennes thérapeutiques et "bio" Sulfate de cuivre Nicotine

Important : Lors de traitement, il y a expulsion massive des cestodes (et de leurs oeufs). Par conséquent, il est fortement recommandé de maintenir les animaux enfermés durant les 3 jours qui suivent le traitement. Leur fumier ou lisier sera épandu de préférence sur des terres labourées.

Attention :
Les traitements indiqués ci-contre et les posologies ne sont en aucun cas ni une recommandation, ni une incitation à l'utilisation de ces produits. En tout état de cause, référez vous à votre vétérinaire traitant pour établir un diagnostic et vous proposer un traitement et un protocole de prévention adapté à votre élevage.