GDS de l'Isère GDS des Savoies GDS des Savoies GDS de la Loire GDS de la Drôme GDS de l'Ain GDS de l'Ardèche GDS du Rhône

Divers

Publié le 10/06/2013

La surveillance épidémiologique


Les multiples facettes de la surveillance épidémiologique

Dans le dernier numéro (juin 2013) du Bulletin Epidémiologique, les  différentes  facettes  de  la  surveillance épidémiologique sont  abordées  sur  des  thématiques  très  diverses :  analyse  critique  des  données  de surveillance, analyse du fonctionnement des dispositifs de surveillance, production de bilans épidémiologiques, analyses épidémiologiques à partir de données de surveillance.
 
Télécharger le bulletin épidémiologique :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/24247_BE_57_final_cle028fee.pdf
 
 
L'occasion de faire le point plus particulièrement sur deux sujets :
 
 Le dispositif sylvatub
 
Lancé en septembre 2011, le dispositif Sylvatub a pour objectif la mise en œuvre de mesures de surveillance événementielle et programmée de la tuberculose bovine dans  la  faune  sauvage  libre,  selon  une  analyse  de risque départementale voire locale et l’harmonisation de la surveillance sur l’ensemble du territoire. La première année de fonctionnement du dispositif a conduit à détecter la tuberculose chez plusieurs espèces sauvages (sanglier, cerf, blaireau, chevreuil),  toujours  à  proximité  de  zones  d’infection bovine. La poursuite du déploiement du réseau d’acteurs et le développement des différents volets de surveillance devront se poursuivre en 2013 afin de rendre le dispositif pleinement opérationnel.
 
 La déclaration des avortements
 
Le dispositif de déclaration des avortements constitue actuellement en France l’une des modalités principales de la surveillance de la brucellose chez les bovins, présente un défaut avéré de sensibilité lié à la sous-déclaration.
 
Afin de mieux comprendre les raisons de cette sous-déclaration, une étude qualitative a été menée auprès de douze éleveurs et de huit vétérinaires sanitaires, sous forme d’entretiens semi-directifs. Le défaut de sensibilité du dispositif s’explique par la prise en compte par les éleveurs et les vétérinaires de nombreux facteurs dans leur décision de participer au dispositif. Leur processus de décision repose sur une évaluation du risque d’avortements et de maladies abortives, une analyse de leurs avantages et inconvénients à participer au dispositif de DA, ainsi que la prise en compte de facteurs socio-techniques. Globalement, la perception et les attentes des acteurs en matière d’avortements apparaissent en décalage avec les mesures réglementaires.
 
La mise en place d’un protocole de diagnostic différentiel des avortements récemment élaboré au niveau national, en lien avec le dispositif de déclaration des avortements, constitue une perspective d’amélioration du dispositif actuel.
 
Autres sujets abordés dans ce numéro : la rage, la brucellose bovine, l'échinococcose, Salmonella Enteritidis, Salmonella Kentucky.
 
Source : d'après ANSES 24247_BE_57_final_cle028fee.pdf

A lire aussi...

GDS: un peu d'histoire...
"Les Chèvres de ma mère"Charte des bonnes pratiques: fonctionnement
Ecornage: sécurité et bien-êtreGénomique et santé animaleLa sécurité sanitaire, d'abord l'affaire des éleveursAbattoirs: reportage télévisé
Abattage rituel: réglementation
Élevage: la sécurité des personnes
Etat des lieux et pistes pour un développement de la filère viande bovine en IsèreRapport du sénat sur la filière viande bovine : agir maintenant pour sauvegarder nos territoiresGuide des Bonnes Pratiques ovinesRécolter toutes les paillesDéclaration PMTVA et PAC en ligneAnimaux sauvages blessésPourquoi le lait est meilleur en Alsace ?Une politique sanitaire rénovée pour l'agriculture française en 40 actionsLes éleveurs de viande bovine veulent vivre de leur métierLe revenu des agriculteurs en question.Disparition ou vol de bovins - quelles déclarations effectuerPoulailler alimenté en eau grâce à des citernes souplesPauvreté, précarité, et solidarité en milieu ruralUn flux RSS pour suivre l'actualité sanitaireSynthèse des dispositifs d'aides 2009 aux investissements en élevage bovin, ovin et caprinStratégie nationale pour la biodiversité - 2009-2010 - Michel Barnier renforce le plan d'action « agriculture »Prix du lait : hallucinant !Nettoyage des parcelles en bord de route : une initiative des agriculteurs de la coopérative de BoisseauxLes PSE des controles laitiers de la Mayenne et de la Sarthe sont validesPCR, antigénémie, sérologie quand les prises de sang permettent de traquer les infections microbiennesCharte des Bonnes Pratiques d'elevage: concours photo à l'occasion des rencontres nationales CharteCharte des Bonnes Pratiques d'elevage(CBPE)Liste des espèces domestiquesLa distinction entre l'homme et l'animal : une question crucialeecornagedes bovins jeunes et adultesSecheresse : recenser les éleveurs en difficultésLexiqueLa Certification de la Santé Animale : l'ACERSA et le Schéma Territorial de Certification