GDS de l'Isère GDS des Savoies GDS des Savoies GDS de la Loire GDS de la Drôme GDS de l'Ain GDS de l'Ardèche GDS du Rhône

Divers

Publié le 16/09/2010

Les éleveurs de viande bovine veulent vivre de leur métier

. Les éleveurs sont en crise de revenu depuis 4 ans : moins de 800 euros/mois par actif
. Pour vivre de notre métier, une hausse du prix producteur de 60 cts/kg est indispensable
. Sans élevage en France, c'est...
 La perte de sécurité alimentaire et de garanties pour le consommateur
 La perte des emplois et de l'activité économique
 Des paysages et terroirs à l'abandon





Le Ministre de l’Agriculture a dans son discours au SPACE de Rennes, fait une large place à la détresse des éleveurs de viande bovine face à une situation économique intenable. Cette reconnaissance de l’ampleur de la crise viande bovine, portée désormais également par les médias, était attendue depuis longtemps par les éleveurs.

Le modèle économique alimentaire ne peut être celui « des prix les plus bas aux producteurs ». Les actions des éleveurs bovins-viande, engagées dans les départements par les FDSEA, ont pour principale priorité le rééquilibrage des marges dans la filière. Les éleveurs poursuivront leur mobilisation jusqu’à obtenir de l’aval une juste revalorisation du prix-producteur.

La FNB appelle ses partenaires de la filière à des relations économiques qui sauvegardent l’avenir de tous les acteurs, et préservent pour les consommateurs un modèle de production conforme à leurs attentes (sécurité sanitaire, territoires, équilibre environnemental lié à une production locale, …). La FNB demande au Ministre, comme il s’y est engagé, un appui actif à la discussion interprofessionnelle dans ce domaine.

Les éleveurs sont prêts à s’engager dans une contractualisation avec l’aval assurant l’adéquation de l’offre aux différents segments de marché, dans le cadre d’un dispositif prenant en compte la réalité des coûts de production.

La FNB appelle par ailleurs la grande distribution à faire reconnaitre au consommateur la qualité des viandes d’origine française, et la mettre en avant notamment au travers de l’affichage du logo «VBF » (viande bovine française).

Les mesures financières (30 Millions d’euros) annoncées par le Ministre et visant le redressement de la situation économique des exploitations, sont loin du compte par rapport à un secteur de production totalement sinistré. La FNB en appelle solennellement aux parlementaires pour obtenir la mobilisation d’aides publiques exceptionnelles permettant de rétablir des perspectives d’avenir pour cette production, notamment par la mise en œuvre d’une « année blanche sur les annuités d’emprunts ».

Contact :
FDSEA de l'Isère - 04 76 20 68 08

A lire aussi...

GDS: un peu d'histoire...
"Les Chèvres de ma mère"Charte des bonnes pratiques: fonctionnement
Ecornage: sécurité et bien-êtreLa surveillance épidémiologique
Génomique et santé animaleLa sécurité sanitaire, d'abord l'affaire des éleveursAbattoirs: reportage télévisé
Abattage rituel: réglementation
Élevage: la sécurité des personnes
Etat des lieux et pistes pour un développement de la filère viande bovine en IsèreRapport du sénat sur la filière viande bovine : agir maintenant pour sauvegarder nos territoiresGuide des Bonnes Pratiques ovinesRécolter toutes les paillesDéclaration PMTVA et PAC en ligneAnimaux sauvages blessésPourquoi le lait est meilleur en Alsace ?Une politique sanitaire rénovée pour l'agriculture française en 40 actionsLe revenu des agriculteurs en question.Disparition ou vol de bovins - quelles déclarations effectuerPoulailler alimenté en eau grâce à des citernes souplesPauvreté, précarité, et solidarité en milieu ruralUn flux RSS pour suivre l'actualité sanitaireSynthèse des dispositifs d'aides 2009 aux investissements en élevage bovin, ovin et caprinStratégie nationale pour la biodiversité - 2009-2010 - Michel Barnier renforce le plan d'action « agriculture »Prix du lait : hallucinant !Nettoyage des parcelles en bord de route : une initiative des agriculteurs de la coopérative de BoisseauxLes PSE des controles laitiers de la Mayenne et de la Sarthe sont validesPCR, antigénémie, sérologie quand les prises de sang permettent de traquer les infections microbiennesCharte des Bonnes Pratiques d'elevage: concours photo à l'occasion des rencontres nationales CharteCharte des Bonnes Pratiques d'elevage(CBPE)Liste des espèces domestiquesLa distinction entre l'homme et l'animal : une question crucialeecornagedes bovins jeunes et adultesSecheresse : recenser les éleveurs en difficultésLexiqueLa Certification de la Santé Animale : l'ACERSA et le Schéma Territorial de Certification